Les bonnes pratiques SEO pour 2022

Temps de lecture environ 15 minutes

4887 : c’est le nombre de modifications que Google a opéré sur son moteur de recherche sur l’année 2020, soit 13 par jour. Et ça ne fait que s’accélérer ! Il est donc extrêmement important de connaître ces changements afin de mieux anticiper les évolutions à venir et éviter les potentielles chutes sur les SERP.

C’est justement ce que nous avons fait : vous retrouverez dans cet article les principales tendances du SEO pour 2022 !

Le e-commerce mis à l’honneur sur le web par Google

Le e-commerce semble avoir pris une très grande importance aux yeux de Google pour plusieurs raisons :

  • Dans la guerre commerciale que se livrent les géants du marketplace, Google est en perte de vitesse. Innover et inventer de nouvelles façons d’attirer les utilisateurs est un moyen pour Google de rééquilibrer les forces ;
  • La crise liée à la COVID et l’essor énorme du e-commerce qui y est lié poussent Google à accorder au commerce en ligne de nouvelles fonctionnalités, notamment pour moderniser et rendre plus dynamique Google Shopping ; 

En conséquence, Google a opéré plusieurs changements importants dont certains impactent énormément le parcours de l’acheteur. Il s’agit généralement de changements initiés en 2021, dès Noël de cette année, mais qui devraient être déployés à 100% à l’échelle mondiale courant 2022. 

Le but pour Google est d’arrêter d’être un service qui permet de trouver des produits qui seront achetés ailleurs, mais bel et bien de se positionner comme une véritable marketplace. 

Shopping Graph : l’idée de Google pour mettre en avant le e-commerce

Le principal changement que compte lancer Google dans les prochains mois est l’ajout du Shopping Graph.

Inspiré du Knowledge Graph, le Shopping Graph sera à terme un encart d’informations. On y retrouvera notamment :

  • l’identité de la boutique ;
  • les prix qu’elle pratique ;
  • les produits qu’elle propose : fonctionnalités, dimensions, photos, vidéos…
  • des reviews qui analysent ces produits (ces reviews pourront provenir d’autres sites web et notamment de blogs).

Pour ce Shopping Graph, la principale source d’information restera la boutique elle-même : attention donc à bien fournir à Google un maximum d’informations sur vos produits ! 

Il semble que Google source à la fois les informations affichées sur votre fiche-produit, mais aussi les informations présentes dans vos balises de données structurées. Si vous êtes un e-commerce, vous devriez donc miser sur les données structurées et la transparence en partageant un maximum d’informations concernant vos produits à Google. Il s’agit d’une optimisation facile et rapide à mettre en place : nous vous encourageons donc à vous y mettre dès maintenant pour être prêt pour Noël 2021 !

La recherche par l’image facilitée grâce à Google Lens

Par ailleurs, cette façon de récolter des informations sur vos produits va aussi influencer la manière dont les utilisateurs vont les trouver. Plus particulièrement, c’est Google Lens qui est visé par cette mise à jour. 

En effet, lorsqu’un utilisateur analysera une photo, il sera en mesure de demander à Google de trouver un maximum de produits présents sur l’image pour rediriger ensuite l’utilisateur vers ces derniers.

Les bonnes pratiques SEO : Google Lens

Sur cette animation partagée par Google, on voit bien le principe en action : à partir d’une image fixe, Google est en mesure de trouver des produits qui ressemblent à ceux présents sur la photo analysée.

Pour bénéficier de cette fonctionnalité et attirer plus de visiteurs sur votre boutique pour Noël, n’hésitez pas à fournir un maximum de photos de vos produits.

Google Lens ne pourra analyser les produits de l’image que sous un seul angle. Si votre site ne montre aucune photo sous le même angle que sur l’image analysée par Google Lens, il y a de fortes chances que Google Lens ne soit pas en mesure de relier votre produit à celui se trouvant sur la photo analysée.

C’est pour cela que pour bien préparer Noël 2021, vous devriez repenser certaines de vos images : non seulement c’est le plus souvent par elles que l’internaute se convertit en acheteur, mais de plus cela améliorera cette nouvelle fonctionnalité avec Google Lens. Au final, vous gagnerez du trafic et des ventes.

Sur les produits génériques, la concurrence sera extrêmement rude, d’autant plus que Google Lens ne semble afficher que deux produits en première page. En revanche, si vous avez des produits particuliers, faits main ou uniques, cette fonctionnalité pourrait bien vous permettre de capter bien plus de trafic !

Les promos et les bons prix mis en avant par Google

Par ailleurs, les promotions seront davantage mises en avant en 2022. 

En effet, dans l’onglet Shopping de Google, ce dernier met en avant les promotions et indique clairement le pourcentage de réduction ou le tag “sale”. Pour le moment, il s’agit d’une fonctionnalité en test qui devrait arriver en France durant l’année 2022.

Concrètement, cela veut dire que vous pourrez ranker plus facilement en proposant plus de produits en promotion. De plus, visuellement parlant, ces produits sont plus attirants, car ils arborent une mention “promo” ou “baisse de prix” en vert sur Google Shopping. Il s‘agit d’une toute nouvelle façon de ranker.

Les promos et bons prix mis en avant par Google

À terme, voici à quoi devrait ressembler cette fonctionnalité. Actuellement, en France, elle n’est pas encore activée.

Cette logique sera adaptée durant les périodes spéciales comme le Black Friday ou Noël. En effet, à ces périodes, Google met aussi en avant des articles de type guide d’achat ou des comparatifs dans un encart spécialement pensé pour l’occasion.

N’hésitez donc pas à adapter votre catalogue et vos promotions à l’avance pour Noël et développez des comparatifs exhaustifs qui renvoient vers vos produits. Dans l’idéal, publiez ces comparatifs le jour J, en même temps que vos promos pour un maximum d’effet. N’hésitez pas non plus à étudier les mots clés qu’utilise votre trafic pour trouver vos produits, puis segmentez ces mots clés par thématique.

Rédigez ensuite un guide d’achat par thématique, ou type de produit : le trafic n’en sera que plus qualitatif, d’autant plus que lors de périodes spéciales comme Noël, les utilisateurs recherchent souvent des termes propres à ces périodes comme “idées cadeau …”. À vous de les aider à trouver le cadeau de Noël rêvé !

Google a annoncé que cette prochaine fonctionnalité ne concernait que le Black Friday et la Cyber Week, mais cette technique SEO peut aussi s’appliquer aux périodes des French Days ou des soldes par exemple. Cependant, on peut aussi facilement imaginer que la période de Noël aura droit à sa propre mise à jour dans le même sens puisqu’il s’agit de la principale période de vente pour les e-commerçants. 

Dans tous les cas, il est toujours bon de s’inspirer des mots clés recherchés par les internautes pour créer du contenu adapté aux demandes, et de prendre aussi en considération la saisonnalité des intentions de recherche des internautes. Par exemple, il peut être intéressant de produire du contenu à l’avance en prévision de Noël, guide d’idée cadeau selon des thématiques, selon des tranches de prix…

L’objectif final d’un contenu reste d’apporter la bonne information au bon moment !

À ce titre, le Keyword Magic Tool de Semrush centralise en un seul endroit tout ce que l’on peut attendre d’un outil de recherche de mots-clés : génération de centaines de mots-clés, volume de recherche, un onglet “tendance” pour s’adapter à la saisonnalité, le Keyword Difficulty de Semrush pour savoir le degré d’effort qu’il faudra fournir pour ranker sur un mot-clé… N’hésitez pas à l’utiliser pour dresser une liste à travailler qui soit vraiment efficace et adaptée à l’intention de recherche de vos utilisateurs.

Les bonnes pratiques SEO pour 2022

Les fonctionnalités de filtre du Keyword Magic Tool de Semrush sont très puissantes et permettent d’obtenir de nombreuses nouvelles idées de mots-clés tout en les classant selon différents thèmes. 

Le Passage Ranking, pour se positionner grâce à des paragraphes

Annoncé en 2020, mais réellement mis en route en 2021, le projet Passage Indexing (ou “Passage Ranking”) devrait arriver dans nos SERP francophones courant 2022. 

Qu’est-ce que le Passage Ranking ?

Le Passage Ranking est le nom donné à la mise à jour de l’algorithme principal de Google qui permet à un site web de ranker (d’être positionné) sur une SERP non pas grâce à un article entier, mais seulement grâce à un paragraphe.

Concrètement, cela veut dire que si un internaute effectue une recherche en utilisant un mot-clé et que ce mot-clé est pertinent pour une partie seulement de votre article, vous pouvez tout de même ranker sur ce mot-clé. Dans ce cas, Google affichera clairement sur la SERP le paragraphe en question, en position 0, et pourra donner à l’internaute une réponse directe.

Testez-nous & générez gratuitement 1500 € de chiffre d'affaires

Google illustre cela en prenant une situation où un site rédige un article sur les vitres anti-UV. Si un internaute tape sur Google : “Comment savoir si ma vitre est une vitre anti-UV”, Google peut lui proposer le paragraphe qui correspond à la réponse à cette question en position 0, comme sur cette capture d’écran.

Le Passage Ranking, pour se positionner grâce à des paragraphes

Avec cette nouvelle interface, la position 0 gagne encore de l’importance, d’autant plus sur mobiles.

Concrètement, cela veut dire que Google est maintenant capable de découper un très long contenu assez généraliste en segments plus spécifiques.

Comment profiter de cette mise à jour ? 

Il est important de rappeler que les principes de base du SEO orienté contenu n’ont absolument pas changé ! Les titres, la répartition des mots-clés dans le texte, le soin apporté aux images ou encore la structure générale de l’article (en utilisant les titres et sous-titres Hn par exemple) sont toujours d’actualité. Toutefois, on peut tirer quelques conclusions suite à cette mise à jour, et quelques conseils à suivre.

La répartition du contenu : sujet principal et sous-sujets

Pour les contenus longs et donc plus généralistes, il convient de découper ce sujet principal en plusieurs sous-sujets.

Lors de sa conférence avec le Search Engine Journal, Google avait présenté cette idée comme suit : si votre page très longue traite de la culture des légumes, alors chaque sous-sujet serait concentré sur la culture d’une variété de légume.

Une introduction pour chaque sous-sujet

Pour chaque sous-sujet, essayez de rédiger une introduction qui résume la sous-partie. Dans l’idéal, faites en sorte que cette introduction donne de l’information, mais qu’elle reste incitative au clic.

L’objectif est d’essayer à la fois que votre article soit sélectionné par Google pour être affiché selon cette nouvelle règle (comme sur la capture d’écran précédente), et également que l’utilisateur clique pour visiter votre site, même si vous lui donnez en partie une réponse à sa question dans l’extrait affiché par Google sur sa SERP.

Dans l’idéal, la structure de votre article devrait ressembler à cela :

<h1>Le sujet principal</h1>

Infos généralistes qui traitent du sujet dans sa globalité

<h2>Sous-sujet 1</h2>

Courte introduction au sous-sujet 1

Paragraphe(s) qui traitent du sous-sujet 1 de manière exhaustive

<h2>sous-sujet 2</h2>

Courte introduction au sous-sujet 2

Paragraphe(s) qui traitent du sous-sujet 2 de manière exhaustive

Une recherche de mots-clés pour chaque sous-sujet

Comment maximiser vos chances que Google sélectionne votre paragraphe pour être affiché en position 0 ? 

Vous devez très précisément répondre à l’intention de recherche de l’internaute.

C’est pourquoi vous devez dresser une liste de mots-clés à travailler à l’échelle de votre article bien sûr, mais aussi maintenant pour chaque paragraphe. En effet, chaque sous-sujet représente l’occasion pour vous de vous concentrer sur certains mots-clés longue traîne qui sont totalement en adéquation avec les demandes de votre trafic.

Ainsi, avant de commencer à rédiger votre article, prévoyez une liste de mots-clés à inclure dans chaque partie, tout en faisant attention aux règles habituelles en la matière, notamment concernant le keyword stuffing.

Le Google Page Experience

Si vous suivez régulièrement l’actualité SEO, vous savez forcément ce qu’est le Google Page Experience. Cette mise à jour a vraiment modifié la manière dont Google comptabilise l’expérience utilisateur.

En créant trois indicateurs uniques (le LCP, le FID et le CLS), Google a donné un moyen de quantifier précisément la qualité de l’expérience utilisateur sur le site. Et assez logiquement, Google a vite annoncé que ces trois indicateurs seraient pris en compte dans le positionnement des pages sur les SERP.

Le Google Page Experience

Ces trois indicateurs forment ensemble les Core Web Vitals et rejoignent la compatibilité mobile, le HTTPS, la sécurité et l’absence des publicités interstitielles dans le programme complet Search Signals for Page Experience de Google.

Pour rappel, ces trois indicateurs sont les suivants :

  • le LCP, pour Largest Contentful Paint, sert à exprimer le temps que met un site web pour afficher son élément le plus grand. Par exemple, si votre page d’accueil compte un diaporama avec une très grande image, alors le LCP sera équivalent au temps que mettra votre site pour afficher cette image. De cette manière, cet indicateur permet de se faire une idée de la rapidité de chargement des différents éléments sur votre page.
  • le FID, pour First Input Delay, mesure le temps entre l’arrivée de l’utilisateur sur le site et le moment où ses actions (comme un clic sur un bouton) sont prises en compte. En d’autres termes, le FID mesure la durée de la phase durant laquelle le site charge et où il est incapable de répondre aux stimuli, comme les clics sur des boutons. Le FID est donc complémentaire du LCP pour calculer le temps de chargement du site et sa réactivité.
  • le CLS, pour Cumulative Layout Shift, mesure la stabilité visuelle de votre page. Il s’agit d’un indicateur qui mesure le déplacement des éléments suite au chargement et à l’apparition d’un autre élément, au-dessus des autres. En reprenant l’exemple précédent, si votre diaporama charge après le reste de votre page, alors toute votre page se trouvera bousculée vers le bas quand l’image de votre diaporama apparaîtra. Cela peut conduire à des clics erronés, et donc être très préjudiciable.

La Google Page Experience

Google illustre parfaitement la frustration qu’un simple décalage visuel peut occasionner, surtout sur mobile. L’UX s’en retrouve forcément négativement impactée.

Attention toutefois, cela ne veut pas dire que ces trois indicateurs sont des critères de pertinence très importants. En effet, la pertinence du contenu vis-à-vis de l’intention de requête de l’internaute et les autres critères techniques restent plus importants. 

Cela dit, la portée de ces trois indicateurs dépasse la seule sphère du SEO et touche l’ensemble de l’expérience utilisateur. Cela a donc un impact sur d’autres métriques, comme par exemple sur le taux de rebond et donc, les ventes.

Semrush propose un outil complet pensé pour vous assister dans la résolution des problèmes inhérents à ces trois indicateurs. L’outil Audit de site permet de prendre connaissance très rapidement des actions à entreprendre pour améliorer son site d’un point de vue technique. De manière ponctuelle ou automatique, toutes les semaines, vous obtenez un rapport très complet de l’état de santé de votre site !

Audit SEO de SEMRUSH

L’audit SEO de Semrush possède un onglet spécial pour les Core Web Vitals et reprend les métriques citées plus haut (le TBT est l’équivalent du FID). Pour chaque indicateur, vous obtenez une liste des URL impactées et qui nécessitent une action de votre part, ainsi que des recommandations précises pour améliorer les indicateurs.

Ainsi, les nouveautés SEO pour 2022 concernent surtout le e-commerce et les mises à jour de Google en rapport avec ce thème. Le regain d’intérêt du moteur pour le e-commerce va certainement modifier la façon dont ces acteurs vont devoir réfléchir à leur SEO, au fur et à mesure que Google ajoutera, modifiera et supprimera des fonctionnalités pour inciter les utilisateurs à passer à l’achat sur sa plateforme.

Cependant, tous les professionnels SEO sont unanimes sur un point : les critères techniques, on-page et des éléments comme les backlinks sont inscrits trop profondément dans l’ADN de l’algorithme Google pour qu’ils perdent en importance. 

Utiliser les nouveaux moyens que Google met à votre disposition pour ranker différemment est une bonne idée, mais mieux vaut le faire en privilégiant toujours une base saine d’un point de vue SEO : n’oubliez pas les règles de base en la matière !

Olivier Amici SEMRUSH

À propos de l’auteur

Olivier Amici

Responsable Marketing SEMRUSH France

S’inscrire à la newsletter Shopimind

Oui, j’accepte de recevoir cette newsletter ! Je comprends que je peux me désabonner facilement et à tout moment.

Loading

Temps de lecture environ 6 min

Temps de lecture environ 7 min

Temps de lecture environ 10 minutes