La checklist SEO pour bien commencer en référencement naturel, par l’agence SEO Jloo

Temps de lecture environ 8 minutes

Atteindre les premiers résultats de recherche sur Google, c’est l’objectif que cherchent à atteindre tous les e-commerçants. Pour arriver en tête des classements, il existe bien sûr une méthode incontournable : le référencement naturel – ou SEO.

Jloo, l’agence 100% SEO, dresse pour vous une liste des bonnes pratiques essentielles à respecter afin de bien débuter en référencement naturel à travers trois piliers du SEO : la technique, le contenu et le netlinking.

La technique

Quand on parle de technique, qu’évoque-t-on en réalité ?

Une grande partie du travail en référencement naturel vise à s’assurer qu’un site internet a des bases techniques qui correspondent aux exigences de Google. L’objectif est de permettre une exploration facile de toutes les pages et une analyse correcte de leur contenu afin de les intégrer dans son index de milliards de pages web. Cette étape s’appelle d’ailleurs l’indexation.

La technique implique, par exemple, que le code soit de bonne qualité pour permettre aux robots de Google d’explorer rapidement le site, de comprendre sa structure, de trouver tous les liens entre les pages.
Le SEO technique permet de fournir des bases solides pour ensuite bien travailler les autres facettes du SEO. Si cette étape est négligée, faire de l’optimisation sémantique et du netlinking est quasiment une perte de temps, et la visibilité de votre site ne progressera pas, ou très peu.

Le protocole HTTPS

Cela signifie que votre site Web affiche un certificat SSL. Pour les utilisateurs, cela prend la forme d’un petit cadenas qui montre que la connexion est sécurisée. Ce protocole est incontournable car il sert de facteur de classement aux yeux de Google.

Sans protocole HTTPS, le site affiche un message qui informe l’utilisateur que sa connexion n’est pas privée : ce message peut être décisif pour un internaute, car il fait peur et peut donc faire fuir !

Le fichier robots.txt

Le fichier robots.txt permet aux robots de Google de savoir exactement quelles sont les pages de votre site à indexer.
En effet, il n’est pas nécessaire de faire indexer 100% des pages d‘un site car elles ne contiennent pas toutes un contenu qui permet à Google de comprendre la thématique de votre site.

De plus, Google consacre un temps limité à l’exploration de chaque site : il faut donc l’aider à se concentrer sur les pages stratégiques pour votre référencement naturel.
Le fichier Robots.txt est donc un fichier très important pour indiquer aux robots de Google les pages sur lesquelles il est inutile de perdre son temps.

Ce fichier contient généralement un plan du site (appelé aussi Sitemap).

2-robots-txt

Le pagespeed

Ce terme anglais définit simplement la vitesse de chargement d’un site Internet.
Le Page Speed est un score sur 100 calculé sur Desktop et sur Mobile, que vous pouvez connaître en utilisant le site https://pagespeed.web.dev/

3-page-speed

Pour avoir un site performant aux yeux de Google, il faut viser un score théorique de 90/100 en version Desktop et en version Mobile. En réalité, il est très compliqué de l’atteindre, sur Mobile notamment. Atteindre un score de 70 sur mobile est déjà très bien.

Le pagespeed est un facteur pris en compte par l’algorithme de Google pour son classement, avec d’autres éléments de mesure de l’expérience utilisateur : un site rapide à afficher pourra atteindre de meilleures positions que des sites lents.

De plus, près de la moitié des internautes quittent d’emblée les sites qui se chargent en plus de 2 secondes ! Il est donc essentiel de travailler ce sujet à double titre.

L’une des optimisations incontournables pour améliorer le temps de chargement des pages est de réduire le poids des images pour descendre en dessous de 200 ko par image. Vous pouvez aussi utiliser un format de compression nouvelle génération comme le Webp, à la place du Png ou du Jpeg.

Corriger les liens cassés vers des sites extérieurs

Un lien cassé c’est, par exemple, un lien qui renvoie vers un site extérieur ayant supprimé la page de destination. Le lien renvoie alors automatiquement vers une page d’erreur 404 quand un internaute clique dessus.

Si votre site contient trop de liens cassés, cela envoie un signal négatif à Google, et cela peut impacter votre référencement naturel.
Il est donc important de vérifier régulièrement qu’un site ne contient pas de liens cassés afin de les supprimer ou de mettre à jour le lien vers la bonne page de destination.

Corriger les erreurs 404 dans votre site

Ici, la logique est similaire à celle des liens cassés externes. Pour éviter qu’un internaute ne tombe sur des pages d’erreurs 404 dans votre site, il est essentiel de vérifier régulièrement que toutes les URLS fonctionnent et aboutissent à une page existante.

4-erreur-404

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez procéder de 2 manières :

  • Corriger le lien pour mener vers la page souhaitée si elle existe toujours.
  • Si la page de destination n’existe plus, il faut configurer une redirection 301 afin de mener l’internaute vers une autre page de destination pertinente.

Débloquez le potentiel SEO de votre site et bénéficiez des conseils d’un expert SEO pendant 1 heure

Demandez votre Diagnostic SEO gratuit

Configurer les URL canoniques et balises “canonical”

Si vous avez un site e-commerce, ce point est essentiel pour le SEO. Des produits que vous vendez peuvent exister en plusieurs tailles ou plusieurs couleurs par exemple.

Si chaque déclinaison du produit correspond à une URL distincte, cela génère des pages avec un contenu identique, et Google déteste le contenu dupliqué car il ne saura pas quelle page choisir pour la positionner sur le mot clé visé. Ce cas de figure est un frein important au bon référencement d’un catalogue produit.

Pour résoudre ce problème, il existe une balise dite “canonical” qui permet d’indiquer à Google l’URL de la page de référence du produit (l’URL canonique) et de ne pas prendre en compte toutes les autres pages dupliquées qui lui sont liées.

Par exemple :
Site.com/basket-i-love-u#rouge = URL canonique
Site.com/basket-i-love-u#vert = Déclinaison avec balise canonical
Site.com/basket-i-love-u#noir = Déclinaison avec balise canonical

Le contenu

Il est désormais loin le temps où Google classait les sites internet en se basant uniquement sur des mots clés bien placés dans un contenu pas nécessairement qualitatif ! Le contenu est un pilier du SEO et, au gré des mises à jour de l’algorithme de Google, il tend à devenir de plus en plus essentiel pour arriver à bien se positionner dans les pages des résultats.

Proposer un contenu qualitatif, intéressant et utile pour vos visiteurs

La rédaction SEO entremêle plusieurs disciplines : la pédagogie, le marketing et la rédaction web. Aussi, un contenu qualitatif, c’est un texte qui saura expliciter un concept et un produit, le tout en se positionnant par rapport à des mots clés pertinents aux yeux des internautes et… des robots de Google !
Connaître votre activité et savoir l’expliquer est primordial, et pour cela, il faut vous mettre dans la peau de vos potentiels clients !

Concrètement, qu’est ce que cela signifie ? Un internaute qui souhaite acheter des rideaux a certes besoin de savoir de quel tissu est composé le rideau, de connaître les dimensions, le niveau d’opacité, mais il aura aussi besoin qu’on lui explique comment poser le rideau, comment choisir les crochets et les tringles adaptées. Pour compléter le contenu textuel, il appréciera également une vidéo de démonstration de la pose, des avis de clients, et tout ce qui participera à le conforter dans son choix.

Pour un site e-commerce, Google favorise de plus en plus les pages avec des contenus mettant en avant une expertise, qui parlent de l’expérience d’utilisation du produit ou du service.

Les balises Meta Title et Meta Description

La première chose que vont lire les robots de Google en arrivant sur une page est la balise Meta Title. Cette balise située dans le code source de la page correspond au titre de celle-ci. Son rôle est d’indiquer immédiatement à Google le sujet que va traiter la page.

La balise Meta Title joue un rôle primordial en référencement naturel car elle doit impérativement contenir le mot clé sur lequel la page doit se positionner.
Elle doit contenir au maximum 65 caractères, sinon elle sera tronquée lors de l’affichage dans les pages de résultats d’une recherche.

5-balise-meta-title

La balise Meta Description qui s’affiche en dessous de la Meta Title n’a pas d’impact en SEO, mais elle est essentielle pour apporter un complément d’information qui donnera envie de cliquer sur votre lien, plutôt que sur celui d‘un site concurrent.
Elle doit contenir au maximum 160 caractères, sinon elle sera tronquée lors de l’affichage dans les pages de résultats d’une recherche.

Miser sur la richesse sémantique

Les mots clés c’est bien, mais c’est encore mieux lorsque, tout au long de vos textes, vous utilisez le vocabulaire en lien avec ces mots clés.

Tout est alors question de champ lexical ! Bien cerner le champ lexical associé avec le mot clé cible vous permettra de réunir toutes les clés pour que Google comprenne bien le contexte de la page.

Aller à la pêche au contenu dupliqué

Le contenu dupliqué est la bête noire de Google – et c’est logique : quand deux pages affichent un même texte, le moteur de recherche doit en favoriser une au détriment de l’autre. Mais comment choisir ? Souvent, il ne choisit pas et ne positionne aucune des 2 pages.

Sachez que le contenu dupliqué peut être externe et interne : deux pages de votre site web peuvent être similaires, mais vous pouvez aussi vous faire copier des contenus par des sites concurrents !
C’est souvent le cas des sites qui distribuent des produits issus du même fournisseur. Ils reprennent tous, les fiches de description du fournisseur sans les modifier ou les enrichir, et surtout, sans se soucier des conséquences négatives pour leur SEO.

Travailler le cocon sémantique

L’objectif du cocon sémantique d’un site est de fournir à Google une logique structurée pour traiter en profondeur tous les aspects d’un même sujet. Concrètement, cela vous permet d’organiser vos mots-clés et vos différents contenus de manière cohérente, comme des silos.
Vous pouvez créer une page dédiée pour rédiger du contenu sur chaque point puis relier les pages entre elles pour créer le maillage interne.
Dans le jargon SEO, on dit que le cocon sémantique permet de bien distribuer le jus !

Voici une astuce pour identifier des sujets annexes à prendre en compte dans la création de votre cocon sémantique : tapez votre mot clé principal dans Google et regardez le bloc “Autres questions” qui contient la liste de toutes les autres questions qui sont demandées dans Google.

Le cocon sémantique a deux impacts forts : il rend votre site plus compréhensible pour le moteur de recherche et optimise l’expérience utilisateur de vos visiteurs

Le netlinking

Le netlinking est l’action de créer des liens vers son site depuis des sites externes.
La qualité et la quantité de ces liens appelés “backlinks” sont des critères utilisés par Google pour évaluer la popularité d’un site. Ils représentent une sorte de “vote de confiance” d’un site à un autre.

Et plus un site est populaire dans sa thématique, plus il pourra se positionner correctement et durablement sur ses mots clés.
Cela est d’autant plus important sur des thématiques concurrentielles pour lesquelles le critère de la popularité est déterminant afin d’atteindre les premières positions des pages de résultats.

Bref, c’est un pilier SEO à ne surtout pas négliger !

Dressons la checklist des actions à réaliser pour une bonne stratégie de netlinking !

L’achat des liens

Acquérir des liens (ou backlinks), c’est payer pour acheter un lien auprès d’un autre site. C’est ce que l’on appelle des liens sponsorisés.

L’acquisition de liens est la principale composante d’une stratégie de netlinking. Mais attention, tout doit paraître naturel aux yeux de Google, c’est pourquoi il est important :
– d’effectuer ce travail de manière régulière pour créer une courbe de croissance de vos backlinks qui soit la plus linéaire possible.
– de choisir des liens depuis des sites de qualité, dans la même thématique que celle de votre site.

7-netlinking

Vérifier la qualité des liens

Pour obtenir des résultats en netlinking, il est essentiel de bien choisir les sites qui vont faire un lien vers le votre : en effet, la qualité d’un backlink dépend principalement de la qualité de la page qui le contient.
En l’occurrence, le site en question doit avoir une forte autorité, générer du trafic et traiter de la même thématique que votre page.

Mixer des liens do-follow et no-follow

Il existe 2 types de backlinks, qui ont des propriétés différentes pour le netlinking.

Les liens do-follow contiennent le critère “Follow”pour les robots de Google, qui leur indiquent de suivre le lien pour visiter le site nommé.
Ce sont des liens essentiels pour le référencement naturel car plus ils sont nombreux, en provenance de sites de qualité, plus ils contribuent à améliorer le positionnement du site nommé.

A l’inverse, les liens “no-follow” indiquent aux robots de Google de ne pas visiter le site nommé dans le lien. Même s’ils ne transmettent pas de “vote de confiance”, cette catégorie de lien est utile pour maintenir un profil de netlinking naturel.

Une bonne stratégie de netlinking fera donc en sorte de mixer les deux types de backlinks avec tout de même une prédominance des liens en do-follow.

Une répartition naturelle des ancres de liens

Une ancre correspond au texte ou au mot sur lequel va être créé le lien vers votre site.
Il existe 3 types d’ancres pour le SEO, qui doivent être utilisées de manière équilibrée afin d’optimiser sa stratégie de façon naturelle aux yeux de Google !

Voici un exemple. Je souhaite créer des backlinks vers le site d‘une entreprise de plomberie située à Paris. Le mot clé principal sur lequel je veux améliorer la visibilité du site est “plombier paris”.

Dans ce cas, voici les 3 types d’ancres que je peux utiliser pour mon lien :

  • “plombier paris” est une ancre optimisée, car elle contient uniquement le mot clé ciblé.
  • “j’ai trouvé un plombier en région parisienne” est une ancre semi-optimisée car le mot clé ciblé est utilisé dans un contexte particulier.
  • “cliquez-ci” est une ancre désoptimisée car elle ne contient pas le mot clé.

Identifier les backlinks cassés

Un lien cassé est un lien qui mène vers une page en erreur 404 dans votre site. C’est gênant pour l’internaute qui tombe dessus, mais ça l’est aussi pour votre référencement naturel, car le backlink qui a été payé renvoie vers une page de votre site qui n’existe plus. Le transfert de popularité ne peut donc plus avoir lieu.

Pour réparer un lien cassé qui pointent vers votre site, plusieurs solutions existent :

  • demander à l’éditeur de modifier le lien pour le faire pointer vers la bonne page correspondant à l‘ancre choisie.
  • Créer une redirection 301 pour indiquer à Google que la page de destination initiale a été remplacée par celle avec l’URL renseignée.

Si la page cible est simplement temporairement indisponible, ne touchez à rien.

Vous l’avez compris, une bonne stratégie SEO repose sur trois axes forts : la technique, le contenu et le netlinking. Avoir une bonne connaissance de ces piliers est primordial, mais il est également essentiel de vous faire accompagner par des experts SEO.

Ces derniers sauront, par exemple, réaliser un audit complet de votre site aussi bien technique que sémantique, ils sauront également bâtir une stratégie rigoureuse de netlinking et être à vos côtés pour faire évoluer la qualité SEO de votre site au maximum de ses possibilités.

Ludovic-Passamonti

À propos de l’auteur

Ludovic Passamonti

Consultant SEO et e-commerce - Agence SEO Jloo

S’inscrire à la newsletter Shopimind

Oui, j’accepte de recevoir cette newsletter ! Je comprends que je peux me désabonner facilement et à tout moment.

Loading

Temps de lecture environ 9 minutes

Temps de lecture environ 9 minutes

Temps de lecture environ 8 minutes